[Écriture] Le lipogramme

Aller en bas

[Écriture] Le lipogramme

Message par Origo le Mar 17 Avr - 21:54

Le lipogramme

La consigne
Le lipogramme est une figure de style qui consiste à écrire un texte en s'abstenant d'utiliser une lettre de l'alphabet. (Si vous connaissez "La Disparition" de Georges Perec où il tient un roman entier sans utiliser la lettre E, c'est ça.)
Chaque participant-e rédige un paragraphe (dans le style que vous souhaitez : fiction, pensées qui vous passent par la tête...) en s'abstenant d'utiliser la lettre indiquée par le joueur précédent.
Pour lae premier-e à poster, la lettre à bannir de votre paragraphe sera la lettre C.
Si vous avez remarqué que quelqu'un a fait une coquille dans son texte et que la lettre bannie s'y est glissée, vous avez le droit de la citer et d'envoyer une vidéo/gif/image de rire diabolique. Voui
avatar
Origo
Admin

Messages : 178
Date d'inscription : 31/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://lartdelentraide.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écriture] Le lipogramme

Message par Invité le Jeu 26 Avr - 10:12

Dans ma vie d'avant, longtemps avant, j'ai vu nombre d'animaux. Tellement en nombre qu'il n'était pas possible de les répertorier tous ou bien d'en nommer la totalité.

Nous sommes devenus amis. Pendant autant de temps qu'il remonte à la dernière fois où je les ai vus. Ensemble on allait traquer, arpenter les plaines de verdure après la faune de gibier qu'on emprisonnait entre nos dents. On brûlait de faim et de détruire. Alors on tuait. On tuait, en grand nombre toujours. À peu près autant que nous étions.

Jusqu'au jour où il ne fut plus possible de tuer en raison du manque affolant de proies. Il fallut se rassembler autour des braises.

"Qu'allons-nous faire humbles partenaires ?"

Une réponse fut donnée par un lévrier.

"Je propose de s'entretuer jusqu'au dernier."

La proposition fut si effrayante qu'elle renversa les amants ours et leur réserve de pots de miel. Pourtant les mots firent sens. Puisqu'il ne restait plus qu'eux, il allait falloir honorer la promesse de tuerie jusqu'à la toute fin.

Ainsi le peuple usa sa dernière nuit en grondements et griffes. Je ne pus rien faire, rien faire sinon admirer. J'observais la rivière rouge qui rampait jusqu'à mes pieds, mordait la lisière de mes malléoles pendant qu'un vague parfum de rouille et d'âpre mêlée me lustrait la peau.

Puisque je n'étais pas animal, je fus le seul survivant.

Spoiler:
Je bannis la lettre N du prochain texte, bon courage

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum